.

Combien y a-t-il d'abeilles dans le monde ?
Combien y a-t-il d'abeilles dans le monde ?
   06/04/2022 23:39:49     Informations Générales sur les abeilles !    0 Commentaires

Savez-vous combien il y a d'abeilles dans le monde?!

Petits insectes qui participent grandement au bon fonctionnement de l’écosystème, les abeilles sont plus qu’utiles. Appartement à la grande famille des Apoïdes, on les retrouve dans presque la quasi-totalité du globe terrestre. Domestiquées par l’homme depuis plusieurs années, les abeilles sont les principaux producteurs de miel, un ingrédient essentiel dans de multiples domaines comme la santé, la cuisine, le cosmétique, etc. Mais savez-vous qu’il n’y a pas qu’une seule espèce d’abeille ? On peut d’ailleurs en recenser plusieurs sur cette planète.

Les différentes espèces d’abeilles

On peut recenser plus de 20 000 espèces d’abeilles à travers le monde. Si l’on ne cite seulement qu’en Europe, il y a 5 espèces d’abeilles très courantes en élevage.

Il s’agit notamment de :

L’abeille noire  

De son nom scientifique, Apis Mellifera Mellifera, l’abeille noir est une espèce d’abeille qui provient de l’Europe de l’ouest, en France. C’est une abeille qui doit son nom à sa couleur noire. Plutôt rustique, elle est très courante chez les apiculteurs avec sa grande capacité à collecter et à stocker le pollen de plusieurs types de fleurs, et de produire un miel de bonne qualité. 

L’abeille italienne 

Cette race d’abeille se distingue par son caractère très doux, et son efficacité de travail. C’est d’ailleurs l’espèce la plus appréciée à travers le monde. Et elles regorgent également les ruches européennes. L’abeille italienne se démarque par son endurance et sa grande capacité d’adaptation aux différents climats.

L’abeille autrichienne

On appelle également cette abeille carniole. C’est une race d’abeille qui provient du sud de l’Autriche. On les rencontre majoritairement plus en ville qu’à la campagne. De couleur grise, cette espèce d’abeille est souvent croisée avec l’italienne pour une meilleure espérance de vie. Elle convient surtout à la production du miel en provenance du sapin.

L’abeille russe

Cette petite abeille Caucasienne se présente également sous une allure grisâtre. Mais vous pouvez le distinguer clairement de l’abeille autrichienne par ses poils. En effet, cette espèce est très poilue. Ce sont des abeilles ouvrières depuis les années 70, réputées pour leur production de miels succulents. Elles sont aptes à butiner les fleurs profondes comme l’acacia ou la luzerne.

L’abeille hybride

Ce cinquième type d’abeille est aussi appelé abeille Buckfast. C’est une abeille hybride, qui est issue d’un processus de croisement entre plusieurs races d’abeilles. Cette idée vient du Frère Adam, un moine Bénédictin de l’Abbaye de Buckfast en Angleterre, suite à la détérioration de son cheptel au passage d’une épidémie d’acariose. Il s’agit donc ici d’une espèce populaire, très résistante aux maladies, et qui a une durée de vie nettement plus améliorée par rapport à celles des abeilles classiques.

Le nombre moyenne d’une population d’abeille dans une ruche

Le nombre moyenne d’une population d’abeille dans une ruche

Pour se faire une idée du nombre approximatif d’abeille dans le monde, basons-nous d’abord sur le nombre moyen d'abeilles dans une ruche. Cet effectif dépendra entre autres de différents paramètres :

La saison

Au printemps et en été, on fait face au pic d’abeilles dans les ruches. Ce sont en effet, les saisons de récolte, et où la fabrication du miel est propices pour les butineuses. On pourra alors compter en moyenne entre 40 000 et 80 000 individus dans une seule et même ruche.

En hiver, une période moins fructifiant, ce nombre diminue entre 15 000 et 20 000 abeilles par colonie. Certaines abeilles quittent la ruche pour aller former une nouvelle colonie ailleurs où il fait plus beau.

La taille de la ruche

Le nombre d’abeilles dans une ruche peut aussi dépendre de la taille même de cette dernière. Donc, plus la ruche est grande, plus les abeilles vivant en colonie sont nombreuses. 

Pour une ruche moyenne par exemple, elle ne pourra pas contenir plus de 40 000 abeilles ouvrières, dont près de 15 000 à 20 000 nourrices, 8 000 à 10 000 ouvrières d'intérieurs, et environ 10 000 à 15 000 butineuses.

A partir de ces effectifs moyens d’abeilles dans une ruche, on pourra à peu près se faire une idée du nombre de ses individus dans le monde ! Selon les statistiques de 2016 et 2017, le nombre de ruches bio européennes a atteint les 871 000 de ruches, et en 2018, on fait encore face à une légère hausse avec plus de 941 000 ruches. Ce qui nous fera déjà à peu près quelques millions d’abeilles, tout en prenant en compte des migrations.

Quelles sont les causes du déclin des abeilles dans le monde ?

Force  est de constater que malgré leur effectif qui semble élevé, le nombre d’abeille dans le monde est en chute libre depuis les dix dernières années. Elles font aujourd’hui face à plusieurs menaces de différentes natures qui peuvent causer l’effondrement des plusieurs colonies d’abeilles. 

C’est en 2006 que les scientifiques des États-Unis font le constat que de plus en plus d’abeilles quittaient leur ruche, sans raison. Les apiculteurs se retrouvaient avec des ruches vides, où toute une colonie d’abeille a disparu du jour au lendemain. Selon les recherches, il s’agirait du syndrome d’effondrement des colonies (SEC), une maladie dont plusieurs abeilles des USA ont été victimes durant plusieurs années. En un laps de temps très court, le nombre d’abeille à travers le monde a été fortement réduit !

Les abeilles : des insectes indispensables pour la survie de l’homme et des plantes

Plus que de simples productrices de miel délicieux et aux multiples vertus, les abeilles sont des insectes qui sont vraiment indispensables pour la survie des êtres humains et ses plantes. Elles sont notamment responsables de la pollinisation 90 % des arbres fruitiers. Un monde sans abeille serait donc un monde sans variété de nourritures. Et l’homme sera privé de nombreuses ressources.

En conclusion, il est alors très important de préserver de façon constante le nombre d’abeilles à travers le monde. Ou du moins, il faut garder une bonne moyenne  de ces agents pollinisateurs naturels pour garantir la reproduction de la flore, et la stabilité et la santé de la vie humaine au quotidien !

Laissez un commentaire

* Nom
* Adresse e-mail (Non publié)
   Adresse de votre Site web (Site url withhttp://)
* Commentaire
Saisir le code