.

Est-ce qu’une abeille meurt après avoir piqué ?

Est-ce qu’une abeille meurt après avoir piqué ?

Chris Tophe mars 19, 2021 Infos Générales 0Commentaires

Est-ce qu’une abeille meurt après avoir piqué ?

L’espèce animale, autant que celle humaine, dispose de réalités ainsi que de phénomènes propres à elle. Ainsi, à travers certains faits élémentaires, ces réalités et phénomènes confirment leur existence. Le contact entre une abeille et un être humain le plus souvent se conclut par une piqûre s’avérant plus ou moins grave pour les deux êtres. Par conséquent, en ce qui concerne les abeilles, on veut bien savoir si celles-ci meurent après avoir piqué. Découvrez à travers cet article des réponses à cette préoccupation. 

La piqûre d’abeille : une procédure naturelle 

Des insectes hyménoptères de la famille des Apoïdes, les abeilles existent en plus de 20000 espèces à travers le monde. Particulièrement connus pour la production du miel, ces insectes regorgent de potentiels naturels favorisant cette production. En effet, nonobstant cet avantage unique leur étant décerné, les abeilles représentent des insectes à craindre dans une certaine mesure. 

À partir du moment où elles se sentent en danger, vu qu’elles sont dotées d’une arme leur permettant de se défendre dans ces cas, elles n’hésitent pas à faire usage de leur dard. Celui-ci constitue une partie de leur corps. La piqûre est donc l’ultime processus par lequel les abeilles se défendent dès que le danger se présente. Au total, il s’agit d’une procédure naturelle établie grâce à leur morphologie à la base. 

Une abeille meurt-elle après avoir piqué ?

Le processus d’autodéfense des abeilles comme sus exposé recourt sans aucun doute au dard représentant à la fois l’arme de défense et une partie du corps de ces insectes. Il s’agit d’une des parties de leur corps indispensables à leur survie. On peut donc déduire qu’une abeille qui perd son dard a des chances de survie totalement réduites. 

Par ailleurs, l’autre aspect tout aussi important à soulever se rapporte à ce mécanisme de défense impliquant l’utilisation du dard. Alors, lorsqu’au cours de sa défense du danger l’abeille fait usage de son dard en piquant, irréversiblement, celui-ci le quitte. Autrement dit, l’abeille perd son dard lorsqu’il pique. 

La conséquence directe serait donc la réduction des chances de survie de l’insecte. Selon plusieurs études, dans 99% des cas, les abeilles meurent après avoir piqué.

Pourquoi les abeilles meurent-elles après avoir piqué ?

En se référant au double rôle concédé au dard à la conception des abeilles, l’importance de celui-ci n’est plus à démontrer. Ainsi, dès qu’il disparaît du corps des abeilles, inévitablement celles-ci mourront après un moment. La procédure en elle-même est faite de sorte que ces insectes perdent le dard à la piqûre. 

Celui-ci s’introduit dans le corps de l’objet, de l’animal ou de la personne piquée et y reste. À ce niveau, l’accent devra être mis sur le fait que le dard peut s’introduire uniquement dans un corps lui permettant la pénétration. Chez les hommes, lorsqu’il entre dans la peau, le dard ne peut plus en ressortir. 

Lorsqu’elle a fini de piquer, en voulant se dégager, sa glande à venin s’arrache et son abdomen se déchire. La suite de cette action est la mort de l’abeille. Des conséquences non négligeables découlent de cette piqûre, surtout en ce qui concerne les êtres humains.

Au cours de la piqûre, un venin est transmis dans le corps humain. Une piqûre d’abeille non traitée pourrait donc provoquer d’importants maux. Chez lui, la réaction est immédiate et cutanée. En tout, la perte du dard provoque la mort de l’abeille et la présence de celui-ci est source de malaises chez les humains. 

Le dard en lui-même constitue à la fois une arme de défense et une porte vers la mort pour les abeilles.

Un rôle héroïque entraînant la mort 

Les abeilles sont des insectes de nature très pacifiste. Cependant, à l’orée d’un danger ou d’une menace, elles n’hésitent pas à défendre leurs ruches, leur reine et leurs congénères au prix de leur vie. Ayant à elles seules la capacité de se défendre, ce sont les abeilles femelles qui s’y adonnent. 

En effet, les abeilles mâles dans leur conception et dans leur structure ne disposent pas de capacités ou d’armes nécessaires pour piquer. Encore appelées faux bourdons, les abeilles mâles n’existent généralement que pour féconder la reine des abeilles. Leur durée de vie n’est d’ailleurs pas aussi conséquente que celle de ces dernières. 

Ainsi, la reine des abeilles est la seule maîtresse qui assure la sécurité et la survie de ses abeilles. Tout comme ses ouvrières femelles, la reine des abeilles protège son territoire en risquant sa vie. Il s’agit tout simplement d’un rôle héroïque, d’une mission entraînant leur mort. 

Laissez votre commentaire !

*
**Pas publié !
*URL avec  http://
*