.

Tout sur la cire d’abeille
Tout sur la cire d’abeille
   05/16/2021 20:00:00     Alimentaire & Santé    0 Commentaires

La cire d'abeille

Substance naturelle produite par les abeilles, la cire tout comme le miel est un produit de la ruche. Connue et exploitée depuis des siècles, la cire d’abeille est un concentré d’actifs puissants qui regorge de multiples bienfaits. Aussi bien dans la cosmétique que sur le plan phytosanitaire, son utilisation se fait de plus en plus récurrente. Qu’est-ce que la cire d’abeille ? Comment l’utiliser et l’exploiter au mieux ? Dans cet article, découvrez tout sur cette merveille de la ruche aux multiples facettes.

Qu’est-ce que la cire d’abeille?

De son nom scientifique Cera Alba, la cire d’abeille est une substance sécrétée par les abeilles pour assurer un bon stockage du miel. Elle est issue des apis qui en produisent grâce aux glandes cirières localisées sous l’abdomen de ces dernières. La cire d’abeille sert à bâtir les alvéoles contenant le miel, le pollen et les couvains.

Formant la structure des essaims d’abeilles, la cire se présente sous la forme d’alvéoles. Les apiculteurs la recueillent, la séparent du miel et la débarrassent des impuretés avant de la commercialiser sous sa forme brute. Pour être en mesure de réaliser 1 kg de cire, les abeilles doivent consommer en moyenne 8 kg de miel. 

En revanche, avec cette quantité de cire, elles peuvent ensuite bâtir des alvéoles pouvant contenir jusqu’à 27 kg de miel. Ceci explique la rareté de la cire d’abeille et son coût élevé. Pour sa commercialisation, cette cire est présentée sous divers formats. Elle peut être sous la forme de blocs ronds, carrés ou rectangles, de pépites, de paillettes, de fines plaquettes ou de barres. 

Quelle que soit sa forme de présentation, les propriétés de la cire d’abeille ne changent pas. Toutefois, selon l’utilisation à en faire, certains formats sont plus faciles à manier que d’autres.

Les formes d’extraction de la cire d’abeille

Les formes d’extraction de la cire d’abeille

Il existe plusieurs formes d’extraction de la cire d’abeille par les apiculteurs.

La première consiste à retirer la cire dès que les alvéoles à l’intérieur de la ruche sont pleines de miel. L’apiculteur extrait ensuite le miel par un processus de centrifugation pour laisser la cire exempte d’impuretés. Il se charge ensuite de récupérer les blocs de cire d’abeille.

La deuxième méthode consiste à concevoir des ruches d’apiculteurs dotés de cadres pour les abeilles. Ces cadres sont confectionnés uniquement pour la production de la cire. Ils ont l’avantage de favoriser l’extraction de la cire et du miel sans modifier la structure de la ruche. 

Ainsi, à la fin de la saison, les apiculteurs passent récupérer les cadres pendant que les abeilles restent à l’intérieur de la ruche. Une fois que les alvéoles sont retirées, les apiculteurs doivent désormais extraire la cire du cadre. Pour ce faire, ils procèdent par une extraction solaire, une extraction à la vapeur ou une extraction par chauffage électrique.

Généralement utilisée par les petits apiculteurs, l’extraction solaire est la plus naturelle. Elle consiste à retirer la cire sur les cadres après une longue exposition au soleil grâce à la chaleur qui la rend souple. C’est un processus généralement long qui demande du temps et beaucoup de disponibilité. 

En revanche, l’extraction solaire permet l’obtention d’une cire d’excellente qualité et qui conserve toutes ses propriétés. Par contre, l’extraction à la vapeur se fait en chauffant les cadres dans un bain d’eau ébouillantée. Procédé particulièrement approuvé par les apiculteurs professionnels, il est plus rapide et moins fastidieux à réaliser. 

L’extraction à la vapeur permet d’obtenir une cire de qualité moyenne. Pour finir, il y a l’extraction par chauffage électrique qui est un procédé de récolte purement industriel. Il ne nécessite pas le retrait des cadres et consiste à appliquer une forte chaleur dans la ruche. Il a l’avantage de maintenir la ruche et de recycler ses cadres. Cependant, la cire extraite de ce procédé est d’une qualité moindre.

Les caractéristiques de la cire d’abeille

La cire d’abeille est une mixture complexe composée de plus d’une centaine d’éléments :

- 70 à 80 % d’ester sous forme de cire

- 12 à 16 % de carbone d’hydrogène

- 14% d’acides gras

- 1-5% de propolis, de pollen…

- 1-2% d’alcool

- 1-2% d’eau

Matière solide à température ambiante, la cire d’abeille s’effrite sous basse température et fond à partir de 60°C. Elle appartient à la catégorie des lipides et de ce fait est insoluble dans l’eau. La cire produit des vapeurs inflammables à partir de 120°C et peut prendre feu à 140°C. 

Par ailleurs, il existe deux types de cires: la cire blanche et la cire jaune d’abeille. La dernière est un produit 100% naturel et issu de l’extraction brute de la cire des alvéoles. Elle ne subit aucun traitement purifiant ou désodorisant. La cire jaune d’abeille contient généralement des restes de propolis, de pollen ou de miel. 

C’est la meilleure cire pour la préparation de produits cosmétiques et capillaires naturels. La cire d’abeille blanche quant à elle est issue d’un chauffage à la vapeur. Filtrée à chaud et subit une série de traitements blanchissants, épurés et anti-sudorifiques. La cire blanche est utilisée pour la réalisation des produits d’entretien, des produits ménagers et des articles décoratifs.

Les utilisations de la cire d’abeille

Les utilisations de la cire d’abeille

La cire d’abeille est un produit aux propriétés thérapeutiques et phytosanitaires extraordinaires. Vieille de plusieurs décennies, c’est une merveille de la nature produite par les abeilles. Tout comme le miel qu’elle protège, la cire d’abeille est dotée de multiples attributs. Elle sert donc à diverses utilisations.

Pour la santé

C’est un produit de la ruche qui regorge de vertus thérapeutiques. Utilisée comme remède depuis des millénaires, elle sert encore pour soigner certaines affections de l’organisme comme les plaies, les ulcères et les infections. 

La cire d’abeille est également utilisée comme composante dans la réalisation de baumes contre les maladies rhumatismales. Elle sert de crème réparatrice pour atténuer les brûlures, les inflammations et même les entorses.

Pour la peau

Les propriétés thérapeutiques de la cire d'abeille ne sont plus à démontrer. Tout d'abord, elle sert à adoucir l’épiderme et lui maintient une bonne hydratation. En plus, elle protège la peau contre le soleil, les vents et le froid. De ce fait, elle est utilisée comme émollient dans les crèmes, laits et baumes corporels.

Grâce à ses propriétés apaisantes et à la vitamine A qu’elle contient, la cire d’abeille est utile pour réparer les peaux abîmées. Elle soulage également les lèvres gercées pendant les périodes de grands froids. Alors, c’est un produit cicatrisant qui nettoie et lisse l’épiderme et les muqueuses. 

La cire d’abeille a l’avantage de convenir aussi bien pour les peaux grasses que pour les peaux sèches. C’est un produit universel.

Pour les cheveux

La cire d’abeille hydrate les cheveux. Elle peut être utilisée sous forme de masque, de crème ou de baume, associée à des huiles végétales ou non. Elle protège les cheveux et leur confère de la résistance pour affronter les saisons rudes. Elle est particulièrement adaptée pour les cheveux secs et crépus qu’elle garde hydratés et brillants. 

Cette cire sert également à assainir le cuir chevelu pour renforcer les fibres capillaires et favoriser une meilleure pousse du cheveu. Elle sert aussi à renforcer les cils et donc protège les yeux des agressions extérieures. Elle est utilisée comme composante dans la formulation de certains types de mascara.

Pour l’entretien

La cire d’abeille sert à l’entretien des meubles et de toutes fabrications de bois. Elle débarrasse les meubles des éraflures ou autres traces de décapage. Pour ce faire, il suffit de chauffer la cire dans de l’huile végétale de lin pour la faire fondre. Appliqué suivant des mouvements circulaires une fois refroidi, le mélange ainsi obtenu l’obture et répare le mobilier endommagé. 

Elle a la particularité de redonner de l’éclat et de la brillance au mobilier, peu importe son ancienneté.

Les bienfaits de la cire d’abeille

C’est une pépite de vertus naturelles essentielles pour la peau et l’organisme. Avec une forte teneur en vitamine A, elle agit comme un produit anti-âge et apporte l’oxygène à l’épiderme. La cire permet également d’hydrater, de protéger et d’adoucir la peau. Substance anti-inflammatoire, elle combat efficacement l’eczéma, répare les peaux abimées et apaise les rougeurs et démangeaisons.

Elle a un effet cicatrisant et nourrissant sur la peau. Elle a aussi la particularité de la protéger contre les agressions extérieures. Adaptée à tous types de peaux, elle s’érige en film protecteur, hydrate en profondeur et n’obstrue pas les pores.

Outre ses bienfaits pour la peau, la cire d’abeille sert également pour les travaux d’entretien du mobilier et du matériel en bois. Tout comme le miel qu’elle abrite, la cire d'abeille est une des nombreuses merveilles de la ruche et un cocktail de vertus.

Les contre-indications et précautions d’utilisation de la cire d’abeille

La cire d’abeille est considérée comme une substance non toxique et non irritante pour le corps humain. Malgré tous ses usages pratiques et ses bienfaits, elle peut constituer un danger pour l’organisme humain. En effet, le pollen et la propolis qu’elle contient peuvent s’avérer être des sources d’allergies. Dès lors, son utilisation est déconseillée aux enfants de moins de 3 ans.

Par ailleurs, la cire d’abeille ne peut être utilisée en usage direct sur la peau. Elle doit nécessairement être diluée avec une huile végétale pour éviter d’obstruer les pores cutanés. Par mesure de précaution, il est fortement recommandé de s’assurer d’être non allergique aux produits apicoles avant d’utiliser la cire d’abeille.

Laissez un commentaire

* Nom
* Adresse e-mail (Non publié)
   Adresse de votre Site web (Site url withhttp://)
* Commentaire
Saisir le code