.

Combien d'abeilles meurent chaque année ?
Combien d'abeilles meurent chaque année ?
   03/09/2022 13:05:59     Informations Générales sur les abeilles !    0 Commentaires

Savez-vous combien d'abeilles meurent chaque année ?

Un phénomène inquiétant, le nombre de colonies d’abeilles qui disparaissent par année augmentent de plus belle ! Aux Etats-Unis par exemple, force est de constater qu’en hiver 2013, près de 30% des colonies d’abeilles ont disparu. Les abeilles font alors face à un très grand danger, car beaucoup de circonstances ont contribués à la hausse de leur mortalité depuis la dernière décennie. Une situation alarmante qui touche aussi l’Europe, et notamment la France !

Les apiculteurs sont en alertes et ne dorment plus sur leurs deux oreilles !

Zoom sur la situation.

Qu’est-ce qui cause la surmortalité des abeilles ?

La surmortalité des abeilles ne sont pas dus par un simple hasard. Selon les analyses effectuées par les chercheurs, ce phénomène pourrait avoir plusieurs causes :

Les pesticides

Vraisemblablement, la principale cause de la surmortalité des abeilles en Europe, c’est les traitements pesticides et insecticides. Une annonce officialisée par la commission Européenne. La hausse du nombre d’abeille qui meure chaque année n’est pas normale, ce qui a amené cette réforme autoritaire à mettre en suspend trois types de pesticides. Il s’agit notamment des pesticides néonicotinoïdes dont le clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxame. Des produits essentiellement fabriqués par  l’allemand Bayer et le suisse Syngenta, qui sont indiqués particulièrement nocifs pour les abeilles.

Les conditions dégradantes de la météo

Mais outre les pesticides, d’autres facteurs provoquent également la disparition des colonies d’abeilles. L’on peut par exemple citer les conditions météorologiques qui se dégradent de plus en plus. Le changement climatique affecte beaucoup les abeilles. Particulièrement affaiblies par le froid, rares sont les abeilles qui se promènent dans les champs en période d’hiver. Si elles ne fuient pas la zone inconfortable, elles demeurent bien chaudes dans leur ruche.  Résultat, soit la colonie d’abeilles déserte les lieux où le froid règne, soit elle meurt petit à petit et s’y reproduit difficilement.

La multiplication du frelon asiatique

Il s’agit d’une espèce en provenance de l’Asie du Sud-Est, qui serait également une menace à la survie des abeilles. Le frelon a fait son entrée en France vers l’année 2006, époque où le nombre de colonie d’abeilles dans les ruches a commencé à diminuer drastiquement. Le frelon est un insecte, de taille un peu plus grande que les abeilles, et qui se nourrit à 45% de son régime alimentaire d’abeilles. Cet insecte nuisible pour l’apiculture continue pourtant à se proliférer partout dans l’Hexagone, ce qui est loin d’être une bonne nouvelle pour les abeilles et les apiculteurs. Pour information

Savez-vous combien d'abeilles meurent chaque année

Quelles sont les conséquences de la disparition des abeilles ?

Cette rareté de plus en plus alarmante des abeilles en Europe est un fait, avec de lourdes conséquences. Elle risque d’impacter grandement sur la qualité de vie de l’homme. A moins que ce dernier n’ait pas une autre idée pour s’occuper de la pollinisation et la reproduction de plus de 90% des espèces végétales dans le monde entier, il reste préférable de prendre soin des abeilles. Les abeilles ne sont pas que des simples insectes qui font du miel, elles sont les premières responsables du tiers de la production alimentaire sur cette planète. Leur disparition serait alors inimaginable !

Car si tel serait le cas, il y aura certainement de grand bouleversement dans la vie de l’homme :

La menace de disparition de certains biodiversités et animaux

Les abeilles sont des agents de pollinisation responsables de la reproduction de nombreux végétaux, arbres, et fleurs. L’absence d’abeille serait alors une vraie menace au bon déroulement des processus naturels de notre écosystème. Selon les statistiques annoncées par le CNRS et l’INRA, près de 35% de la production mondiale de nourriture se repose sur la pollinisation. Et 80% de ces espèces végétales comptent beaucoup sur l’abeille pour assurer leur pollinisation. Un monde sans abeille équivaut alors à un monde sans nourriture, avec des très peu de diversités de plantes et d’arbres.

La hausse des prix alimentaires

Avec des fruits, les légumes, ou même des épices qui se feront rares en l’absence des abeilles, on fera face à une hausse des prix des aliments. Donc, une inflation générale un peu partout dans le monde. Cette carence peut impacter différentes catégories de familles, surtout les mélanges les plus modestes.

Si l’on se remémore de la citation d'Albert Einstein disant que : « Si les abeilles désertaient de la surface de la terre, la race humaine pourra ne vivra pas plus de quatre ans ». Une phrase qui en dit long sur la réelle importance des abeilles sur cette croute terrestre. Il est alors essentiel de bien protéger cette espèce menacée pour tenter de préserver tout au moins son train de vie habituelle !

Les chiffres clés à connaître sur la disparition des abeilles 

En France, les chiffres parlent d’elles-mêmes ! Les abeilles font face à une grande menace de disparition. A peu près de 30% des colonies d’abeilles meurent chaque année. Ce qui contraint de nombreux apiculteurs à abandonner leur activité. Selon les chiffres, juste en 10 ans, près de 15 000 apiculteurs français ont arrêté leur production.

L’environnement n’est tout simplement plus viable pour les abeilles, et ce, surtout depuis la fin de l’hiver 2018 où l’on a enregistré un pic de mortalité d’abeilles. Les apiculteurs se sont réunis pour demander aux autorités compétentes de trouver une solution face à ce génocide.

Suite à leur demande, une loi sur l'interdiction de l’usage de tous les néonicotinoïdes partout en France a été proclamée, et ce,  jusqu'au 1er juillet 2020. Cette interdiction s’applique pour toutes les cultures en plein champ.

Comment protéger les abeilles ?

Il  est clair que pour la survie de l’homme et de l’environnement, il est nécessaire de protéger ces populations d’insectes que sont les abeilles.

En plus de la non-utilisation des néonicotinoïdes, il faut aussi leur donner à manger. Pour ce faire, rien de plus simple que de planter des plantes et fleurs dans nos jardins. Les plus conseillées sont la lavande, la bruyère, l’acacia, le tilleul, le thym, etc.

Vous pouvez également parrainer une ruche pour soutenir sa production et participer à son bon développement. Des actes simples, mais bénéfiques pour tout le monde !

Laissez un commentaire

* Nom
* Adresse e-mail (Non publié)
   Adresse de votre Site web (Site url withhttp://)
* Commentaire
Saisir le code