.

Combien d'abeilles pour 1 kg de miel ?
Combien d'abeilles pour 1 kg de miel ?
   05/09/2022 22:14:35     Alimentaire & Santé    0 Commentaires

Combien faut-il d'abeilles pour 1 kg de miel ?

Les abeilles sont essentielles pour le bon déroulement de l’écosystème. Elles jouent un rôle très important pour la santé de l’être humain, mais aussi des plantes. Ces colonies d’insectes sont principalement les producteurs de bon miel, un ingrédient de base très polyvalent dans divers domaines.

Mais savez-vous que pour la production d’un kilo de miel, une seule abeille n’est pas suffisante ? En effet, ces insectes travaillent en plusieurs milliers dans une ruche. Zoom sur cette façon de travailler des abeilles !

La capacité de production en miel d’une abeille

Une abeille, dans sa vie, n’est capable de produire qu’une petite quantité de miel. Au cours d’une saison de production sa capacité de production moyenne est de 7 grammes de miel. Si l’on fait un compte rapide, il sera alors capable d’atteindre les 1 kilo de miel en 140 ans environ. Ce qui sera tout bonnement impossible. Vous l’aurez compris, la production de miel à grande échelle représente un travail titanesque pour toute une colonie d’abeille.

Le nombre d’abeilles nécessaire pour la production d’un 1 kilo de miel

Pour produire 1 kilo de miel, il faudra au minimum 6000 abeilles dans une ruche. Ces 6000 individus devront buter à peu près 800 000 fleurs en fonction de la qualité et de la quantité des pollens. Chaque abeille devra alors énormément travailler. Et la colonie aura à parcourir près de 40 000 km de distance au total, ce qui fait à peu près la moitié de la distance entre la terre et la lune ! Les abeilles butineuses sont à peu près capables de transporter une qualité de nectar égale à leur propre poids d’à peu près 75 milligrammes par voyage. 

Selon les activités des abeilles, de la saison, et de la taille de la ruche, le nombre d’individus qui composent une colonie peut grandement varié. 

La quantité de miel produite dans une ruche par an

Une ruche regroupe plusieurs milliers de colonies d’abeilles. En été et au printemps, elle peut comprendre entre 40 000 à 70 000 individus. Un chiffre qui baissera jusqu’à 20 000 individus en hiver.

On supposera alors qu’une ruche sera capable de produire environ 25 kilos de miel par an. 

Mais toujours en fonction de la taille de la ruche et de son activité,  cette quantité de production de miel pourra grandement variée. Cette production de miel dépendra également de la saison du pays, les ruches situées dans des zones à température tropicale, où il fait presque beau toute l’année, auront donc l’avantage de produire beaucoup plus de miel par an.

En hiver, les abeilles produisent surtout pour la survie de leur colonie, de telle sorte à ce que les réserves stockées dans la ruche soient assez pour le maintien d’une température ambiante pour garantir la bonne fertilité de l’abeille avec l’espoir de multiplier sa colonie en printemps. 

Quelle race d’abeille est la meilleure productrice de miel

Quelle race d’abeille est la meilleure productrice de miel ?

Si vous êtes en quête d’un maximum de production de miel pour le bon rendement de votre ruche ? Sachez qu’il existe en effet différentes races d’abeilles spécialement dédiées pour l’apiculture. Mais parmi elles, la meilleure race productrice de miel en grande quantité et de bonne qualité, c’est l’abeille italienne ou Apis Mellifera Ligustica.

Très courante, on retrouve cette race presque un peu partout dans le monde. C’est une race très migrante, qui recherche constamment la ruche idéale et la bonne saison pour produire du bon miel. Cette abeille en provenance de l’Italie est visible principalement partout en Europe, en Amérique et en Australie. C’est une race très douce et très travailleuse. Et en plus de produire beaucoup de miel par abeille et par an, sa reproduction se passe très rapidement au printemps. Vous ne risquerez jamais donc d’être à cours d’individu dans une colonie.

La quantité de miel en fonction du type de rucher

Pour info, la quantité de production de miel par ruche mentionnée ci-dessus reste seulement un moyen général. Mais si vous souhaitez vraiment devenir un apiculteur, et que la question de bénéfice est importante pour vous, il est important de bien choisir le type de rucher à mettre en place.

On a généralement le choix entre deux principaux types de ruches :

Le rucher fixe :

C’est le rucher qui se place sur une zone fixe, comme son nom l’indique. Le nid restera alors dans un même lieu pendant toute l’année. Et les abeilles y viennent pour produire du miel avec les plantes les plus proches. Ce qui risquera de limiter la production, tout en impactant sur la qualité ! Si vous n’êtes qu’un apiculteur de passion, et n’en recherchez pas principalement à en tirer profit, ce type de rucher est fait pour vous !

Le rucher itinérant :

Pour une meilleure production de miel par an, le rucher itinérant est la meilleure alternative. Mobile, il est tout à fait possible de le changer de zone à notre guise. Si vous constatez qu’il fleuri beaucoup à un endroit, vous pouvez tout simplement y poser votre rucher. La production de miel sera alors issue de plantes variées. Attention toutefois à ne pas endommager le rucher en le transportant à chaque fois.

Les autres rôles des abeilles, outre la production de miel

Bien évidemment, les abeilles ne sont pas là uniquement que pour travailler à produire des tonnes et des tonnes de miel pour l’humanité et les animaux. Ces insectes sont très utiles pour la planète. En effet, elles tiennent un rôle important dans la survie de la majorité des espèces végétales qui ne comptent que sur les abeilles pour leur pollinisation.

En d’autres termes, sans les abeilles, différentes espèces d’arbres et de plantes risqueront de disparaître de la surface de la terre. Ce qui pourrait induire dans un grand bouleversement de la vie humaine, avec la rareté des matières premières, ou encore la manque de variétés de fruits, etc. 

Malheureusement, les abeilles travaillent vraiment d’arrache-pied, de telle sorte à en devenir surmenées en période de floraison. Ce qui diminue considérablement leur espérance de vie de quelques semaines seulement !

Laissez un commentaire

* Nom
* Adresse e-mail (Non publié)
   Adresse de votre Site web (Site url withhttp://)
* Commentaire
Saisir le code